Historique

Fleuve Congo : Genèse du projet « Elixir »

Les origines de ce projet pourraient être situées fin 2009, en particulier   durant les dernières   sessions  d’enregistrement de l’album «  Airlines » au Studio des Forces Motrices, à Genève.

L’intensité, la force de  direction de l’ingénieur du son et  producteur  David Weber  nous  ouvrirent  indiscutablement  de  nouvelles voies.  Son  sens  de l’essentiel, de la base, du groove,  ainsi que le  travail assidu, minutieux, précis , des détails  ont fait de ces périodes  d’enregistrement  une réelle, puissante  et inoubliable  expérience.

La participation  durant l’ultime session du jeune batteur Lucas de Preux,  élève de l’école reggae        d’Etienne Compaoré,  en forgea  l’apogée.

Etienne « Eti Percu Suka » Compaoré, batteur, percussionniste, auteur- compositeur, arrangeur, producteur et ingénieur du son, est originaire d’Abidjan -Côte d’ivoire.

Ce grand Monsieur  forma  notamment  Aboubass, chef d’orchestre et fondateur  du Solar Band qui accompagne  Alpha Blondy durant ses tournées et que l’on retrouve sur  les 8 derniers albums.   Professeur au Lycée St Exupéry de Ouagadougou, Etienne  accompagnera  des musiciens tels que Tarib Keboe ou Georges Mc Tosch.

Etabli en Suisse, Etienne Compaoré  enseignera et  formera Lucas de Preux  à la batterie.

De par ces deux  éléments réunis,  studio exceptionnel  et  batteur d’excellente formation, apparurent  les contours d’un nouvel horizon musical.

Habités  par cette référence commune, nous ressentions tous  la volonté d’explorer  les compositions futures sous l’angle de la découverte et de l’expérimentation.

En février 2011, durant la mi- tournée d’Airlines, un quatuor de base (batterie-basse- piano-guitare)  organisa un espace de recherche.

Au départ, notre désir  fut de  privilégier particulièrement  la section rythmique.
Les propositions  mélodiques se devaient  d’être naturellement  épurées,  une simple boucle basse, un riff de guitare ou  une suite réduite d’accords , afin de rester  au plus proche des  temps forts,  des mouvements  d’intensités  et de  l’apparition spontanée  de nouveaux sons.

Les mélodies vocales prenaient  forme  à mesure de l’avancement des compositions,  et les textes,  avec un souci  de  recherche de musicalité des mots, ne furent définitifs  qu’une fois les compositions réellement abouties.

Le projet  « élixir » se dessinait.

Concept  d’Enregistrements

Pour permettre la concrétisation de cette nouvelle  approche, il fallait pouvoir compter sur  la complicité d’un ingénieur du son suffisamment souple,  pour en capter les lignes directrices  en admettant  qu’elles  se transforment, ainsi que sur un studio d’enregistrement proche et  disponible.

Grooveharmony Studio, une magnifique  opportunité

Comme pour la composition, nous souhaitions que  les séances d’enregistrements  se déroulent  en plusieurs sessions.  Batterie et basse, percussions,  accords rythmique piano / guitare dans un premier temps,  puis, après une période  d’écoutes et de recherches, ajouts  de guitares et keyboards additionnels,  voix,  chœurs et cuivres.

Pour notre plus grand bonheur, notre chemin croisa alors celui  de Seb  «  Mister B »,  jeune ingénieur du son fraîchement sorti d’une  expérience hors du commun.

Seb  terminait un enregistrement  pour son groupe Sola Kamba. Il y avait vécu  des  sessions  exceptionnelles  car dirigées  par le  légendaire Jamaïcain  Leroy « Horsemouth » Wallace :       Musicien, compositeur,  arrangeur et chanteur,  Leroy  est aussi à l’origine du reggae au début des années ‘70, avec des compagnons tels que Cédric Myton  (the Congos). C’est  en soit une célébrité du  Studio One, premier batteur de Bob Marley  ou encore,  plus proche dans le temps,  de Groundation  (tournées) et de Rockamovya.  Acteur principal du film mythique «  Rockers » Il est  actuellement batteur  au sein de  Professor (Madness-2011), dernier projet  en date d’Harrison Stafford, lead vocal et membre fondateur de Groundation.

Ces deux légendes  Wallace-Myton se retrouvent sur l’album de Sola Kamba, enregistrés par Seb, au studio Grooveharmony.

« Mister B », l’homme de la situation

Son retour de Jamaïque correspondait avec la fin de nos  premières ébauches :

Fin février 2012, Seb rentrait  de 15 jours de  mixage de l’album «  Wallisically » au Small World Studio, à Kingston. Il y avait retrouvé Leroy Wallace afin d’y procéder  sous la direction de l’ingénieur du son Gaylard Bravo assisté de Perry Hendricks. Ensemble, ils rencontrèrent ensuite Delroy «  Spiderman » Thompson, responsable  de la mastérisation de l’album à l’Anchor Studio, Kingston.

Seb  s’inspira de cette immersion à la source même du reggae  pour  réorganiser dès son retour son studio Grooveharmony. Après une  rencontre et une  écoute des maquettes, il accepta avec enthousiasme de mettre son expérience au service du concept en prenant entièrement  part à notre démarche musicale.

C’est ainsi qu’il produit et dirigea la suite du projet. Sa présence et les connaissances  qu’il apporta  ont  très certainement  contribué à  la maturité finale des compositions.
La qualité particulière de ses prises de son nous permirent d’approcher pour le mixage un ingénieur  de renom en la personne de Jim Fox.

Mixage au Lion & Fox Recording Studio, Washington DC

Mr Jim Fox est une référence incontournable dans l’univers  musical  reggae notamment  depuis qu’il enregistra, mixa et grava  les concerts filmés du  Reggae Sunsplash Festival en 1982, à Montego Bay,  Kingston, Jamaïque.

Remarqué par cet excellent travail, il obtint depuis la confiance de groupes aussi  emblématiques qu’Israël Vibration, Black Uhuruh, Steel Pulse, Marley Family, Rebelution,  ou, plus récemment, Soldier Of Jah Army (S.O.J.A),  Groundation ainsi que Professor.

Qu’il apprécia  notre travail dès les premiers contacts est une grande fierté.   Qu’il accepta  d’en assumer  et d’en signer personnellement  le mixage et la mastérisation, un grand honneur.

Toujours  plus à l’Ouest

De l’expérience acquise auprès de David Weber du Studio des Forces Motrices de Genève, suivi d’une rencontre fortuite de Leroy « Horsemouth » Wallace nous menant au  Grooveharmony Studio de « Mr B », voici que le long courrier de l’album Airlines nous fait traverser  l’Atlantique pour confier au Lion & Fox Studio Recording  la distillation finale d’un  Elixir, signé par Jim Fox.

Toute notre gratitude s’adresse  à  ces gens d’exception, de métier  et de  talent,  grâce à qui  nous avons pu réaliser cet album,  avancer, et  grandir.

Musiciens :

-          Batterie     : Lucas de Preux

-          Basse          : Fabian Chevalley

-          Keyboards : Laurent Moulin

-          Guitares     : Nicolas Lorétan

-          Trombone : Emmanuel Amoos

-          Trompette : Salvo Vaucher

-          Voix             : Chantal Glassier ; Nicolas Lorétan ; Lucas de Preux ; Fabian Chevalley

Musiciens invités

-          Olivier de Preux    : compositions lignes cuivres

-          Grégoire Clavien   : harmonisations cuivres, trompette

-          Manu Monnet       : percussions, flûte traversière

-          Corentin Addy        : guitare slide

Sens des textes :

Le mot « élixir » serait lisible sous cette forme  dès le XlV ème siècle.

Originaire du grec ancien « xêrion » dérivant de « xêros » (sec),  il désigne « une poudre siccative à mettre sur les blessures ». Ce mot apparait plus tard dans l’arabe ibérique médiéval sous la forme de  « al-iksir », pour définir une version de la pierre philosophale, d’apparence liquide, et  permettant la transformation de métaux simples en métaux précieux.

Au sens métaphorique, la pierre philosophale, ou pierre des sages, représenterait  alors symboliquement l’amour, si, « tout ce qui est touché par l’amour est transformé en or »

De cette idée découlent  des textes allégoriques, s’intéressant à cet or essentiel, synonyme de la recherche d’un bonheur  qui, par essence,  définit l’humanité même.

Parcours du Fleuve

-          2005 –enregistrement et vernissage « Welcome to Zouavia » 22 concerts

-          2006 – tournée de l’album, 32 concerts

-          2007 – enregistrement et vernissage « La Smaïlà » 35 concerts

-          2008 – tournée de l’album, 20 concerts

-          2009 – suite de la tournée, conception et enregistrements, 17 concerts

-          2010 – vernissage « Airlines », 27 concerts

-          2011-  tournée de l’album, 24 concerts

-           : 7 années,  177 concerts,  dont 39 en France et 1 en Italie.

-          2012 – recherche,  conception, ébauches  et premiers enregistrements d’ « Elixir »

-          2013 – fin des enregistrements, mixage et mastérisation

-           conception  graphique  par l’atelier Badaboum, Lionel Gaillard, Fribourg-Suisse.

-            Recherche, conception  costumes et scénographie

-            Résidence du 13 au 18 octobre,  conception son et lumière, mise en scène

-            Vernissage  à l’Hacienda- Sonic, Sierre, Valais-Suisse,  samedi  19 octobre 2013